Actus

mardi, 02 mai 2017 19:05

La condition de la femme de l'antiquité à nos jours - La Petite Rédac'

Dans le cadre de l'enseignement du latin dispensé par Madame Tapia, nous partageons un exposé réalisé par Eléonore GERARD élève de 5ème3.

LES FEMMES

A Rome, les femmes sont considérées comme des mineures toute leur vie.

Elles n'ont pas le choix de leur époux et se marient à partir de 12 ans. Ce mariage n'a aucune autre fin que celle d'assurer une descendance légitime. Si les femmes commettent une faute, elles peuvent être répudiées, surtout si elles commettent un adultère, sont stériles, et si elles tentent d'avorter. Elles peuvent aussi être répudiées sans raison particulière. Par contre, elles gardent leur dote laquelle est rendue à leur famille. Au début de l'Empire (Ier siècle) elles ont le droit de divorcer. Elles sont admises dans les banquets, au théâtre... et n'ont pas le droit de participer aux assemblées ni même de voter. Leurs principales occupations est l'apprentissage du tissage de la laine et la bonne tenue du foyer.

Si les plus riches peuvent se rendre à l'école de 7 à 13 ans, les plus pauvres quant à elles travaillent très jeunes.

En Grèce, la fille n'a pas de droit. Elle se marie à partir de 14 ans pour avoir une descendance légitime et pour conserver le patrimoine familial. Elle n'a pas le choix de son époux. Si une femme commet un adultère elle est tuée ou répudiée et exclue des cultes de la cité.Quant au divorce, elle peut le demander si son mari la trompe. Elle ne peut pas sortir, sauf pour les fêtes religieuses et familiales. En revanche les femmes pauvres n'ont pas d'esclaves et doivent sortir. Les femmes ne sont pas admises au théâtre. Elles ne participent pas à la vie politique, elles restent dans le Gynécée. A la maison elles font un peu de calcul, de lecture, de musique pour les plus riches. Les moins riches travaillent.

Chez les celtes, les femmes ont davantage de droits : choix de l'époux, chef de famille... Si le mari veut divorcer, il doit le faire pour des motifs graves. La femme peut assister aux assemblées, donner son avis, elle peut être reine et peut commander une armée.

Aujourd'hui en France, jusqu'à 18 ans, les filles sont sous l'autorité parentale. En 1850 furent créées les premières écoles de filles. En 1938 on supprime l'incapacité juridique pour les femmes mariées ; elles obtiennent le droit de vote en 1944 et l'utilise pour la première fois l'année suivante. Aussi, elles deviennent éligibles. En 1965 une femme mariée peut travailler sans l'accord de son mari. Les femmes peuvent divorcer par consentement mutuel depuis 1975. En 2006 les femmes sont payées 27% de moins que les hommes pour le même poste.

Les mots de l'exposé :

Commettre un adultère : tromper son mari ou son épouse.

Répudier : repousser, rejeter de ses fonctions d'épouse.

Le gynécée : dans la Grêce antique le gynécée était un appartement situé à l'arrière de la maison et exclusivement réservé aux femmes.

Coordonnées

Collège & Lycée Saint Joseph
18 Rue Lemyre De Villers
41100 VENDOME
02.54.77.29.55
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

© 2021 Tous droits réservés. Retour en haut

Designed by OpenTools System